naar top
Menu
Logo Print
11/10/2018 - WOUTER VERHEECKE

PLANNING, AUTORISATIONS ET COUTS DANS UN MEME SYSTEME SAP

La préparation des arrêts: la plus grosse tâche du service technique de BASF

A Euromaintenance 4.0, Marc De Kerf a été nommé European Maintenance Manager of the Year 2018. Nous l'avons cherché en 2015 pour un article intitulé 'Le ST en images'. Vous pouvez relire cette interview ci-dessous.

Chez le géant de la chimie BASF, les activités sont divisées en une dizaine de pôles. Marc De Kerf, gestionnaire de maintenance, est responsable de la maintenance pour l'un d'entre eux. Certains produits qui y sont fabriqués, peuvent polymériser de manière inopinée, ce qui place le service technique face à plusieurs défis concrets. L'accumulation de ces polymères entraîne inévitablement plusieurs arrêts par an. Pour organiser tout ça, il faut une équipe expérimentée, disposant des bons outils informatiques. Chez BASF, on utilise le système SAP, qui est entièrement adapté à l'organisation de la maintenance. Ainsi, les flux de travail et la budgétisation sont intégrés dans le même système que les autorisations de travail, ce qui permet de gagner énormément de temps.

 

Chez BASF, on utilise le système SAP, qui est entièrement adapté à l'organisation de la maintenance
Chez BASF, on utilise le système SAP, qui est entièrement adapté à l'organisation de la maintenance

 

ORGANISATION DU SERVICE TECHNIQUE

Paquet de tâches

Dans le pôle où travaille Marc De Kerf, la maintenance quotidienne est effectuée par un Service Technique de 35 personnes dirigé par le gestionnaire de maintenance. Ses tâches comprennent aussi bien l'aspect E&I (électro et instrumentation) que l'aspect mécanique: résolution de pannes de machines et d'appareils, systèmes DCS, vannes, mesures de pression, de débit et de température, planification et exécution des petites modifications dans l'installation. Lorsque c'est nécessaire, ce Service Technique décentralisé est renforcé par des collaborateurs du service central. Lors des arrêts, il y a parfois jusqu'à 200-300 contractants actifs dans une unité de production. Ce genre d'arrêt nécessite énormément de préparation. C'est d'ailleurs l'une des principales tâches de ce ST. En outre, il est évident que, dans une entreprise chimique, la sécurité constitue la priorité absolue.

Personnel

“La qualité d'un ST repose sur la qualité et la motivation du personnel. Etant donné la taille de notre entreprise, nous pouvons proposer un large éventail de jobs, avec un contenu passionnant et stimulant. Nous investissons beaucoup dans le formation et nous encourageons le développement personnel. Notre package salarial total constitue un outil supplémentaire pour engager et garder les bonnes personnes", explique De Kerf.

“Je pense surtout aux jeunes: les techniciens fraîchement diplômés sont rares, mais ils fournissent du travail de qualité et ils sont très motivés. Pour qu'ils le restent, nous veillons à ce que leur travail soit suffisamment varié. Par exemple, en les faisant passer par les différentes unités de production sur notre site, chose qu'ils trouvent eux-mêmes très intéressante."

 

SYSTEME SAP GENERAL

Flux de travail

Chez BASF, les rôles sont clairement définis. Une bonne collaboration entre le gestionnaire de maintenance et le gestionnaire d'actifs est essentielle
Chez BASF, les rôles sont clairement définis. Une bonne collaboration entre le gestionnaire de maintenance et le gestionnaire d'actifs est essentielle

Pour les deux branches de la maintenance (E&I et mécanique), il y a des contremaîtres et des préparateurs de travail qui établissent le planning journalier des exécutants sur la base des notifications envoyées par les responsables de production pendant la nuit. Chaque matin, on détermine la priorité des différentes tâches en présence des contremaîtres. Outre la maintenance (corrective) liée aux dommages, on effectue des tâches de maintenance préventive. Dans ce pôle, cette proportion est de 50-50%. “En effet, les produits organiques avec lesquels nous travaillons, favorisent les pannes. Certains sont très sensibles aux polymères, ce qui entraîne une maintenance corrective supplémentaire. Pour éviter les arrêts imprévus, nous planifions chaque année plusieurs arrêts, lors desquels nous rinçons et nettoyons toute l'installation", explique De Kerf.

Autorisations

Les tâches quotidiennes, découlant des pannes ou d'une maintenance préventive, et les arrêts sont représentés dans un même système SAP, qui contient également le système d'autorisation. “Beaucoup de données introduites pour les flux de travail sont automatiquement reprises sur les autorisations de travail imprimées. Cela nous fait gagner énormément de temps", explique De Kerf.

Zero-based budgeting

De plus, ce système reprend également les retours d'information concernant les heures et les cahiers des charges. “Cela nous permet d'harmoniser les flux de travail et la budgétisation", poursuit-il. “Depuis trois ans, nous travaillons selon le système de zero-based budgeting. Chaque année, nous élaborons le budget de travail pour l'année suivante en partant de zéro et en tenant compte des attentes de production pour l'année en question. Pour ce faire, nous effectuons une évaluation de tout ce qui doit être exécuté de manière périodique ainsi que des réparations imprévues sur la base des expériences et simulations du passé. De cette manière, nous ouvrons le dialogue avec la direction concernant les futurs budgets de maintenance par rapport à la disponibilité de l'installation souhaitée. S'il faut économiser, l'équipe de maintenance est capable de proposer un menu de maintenance avec les tâches légalement obligatoires, les tâches de maintenance, ... Chez nous, ce menu est la base des discussions axées sur l'économie. Ainsi, nous évitons les disputes qui n'ont aucun sens telles que: 'la maintenance doit économiser 5% chaque année', sans tenir compte du contenu. L'avantage supplémentaire de cette façon de travailler est que nous pouvons comparer les évaluations du menu avec les coûts effectivement réalisés. Il s'agit d'un exercice très instructif", estime le gestionnaire de maintenance.

 

ROLES ET RESPONSABILITES

Marc De Kerf, maintenance manager BASF
Marc De Kerf, maintenance manager BASF

Court et long terme

Chez BASF, les rôles et les responsabilités sont définis de manière stricte. “Pour la maintenance, il y a deux gestionnaires par pôle, l'un visant les objectifs à court terme et l'autre se focalisant sur le long terme. Le court terme est géré par le gestionnaire de maintenance, tandis que le long terme relève de la responsabilité du gestionnaire d'actifs. En tant que gestionnaire de maintenance, je dois veiller à ce que mes collaborateurs soient correctement formés et possèdent la connaissance de la législation nécessaire. Quant à moi, je reçois mon champ d'activité du gestionnaire des actifs. Il gère les actifs, esquisse la vision d'avenir et détermine ainsi les améliorations à long terme."

Communautés

Comme ces rôles sont définis pour chaque pôle BASF, on a créé des communautés allant au-delà des différents pôles. “Par exemple, il y a la communauté des gestionnaires de maintenance, qui se réunit tous les trois mois pour échanger des expériences. En effet, chacun possède sa propre expertise: par exemple, un collègue peut avoir plus d'expérience dans la gestion des contractants, tandis que je peux apporter quelque chose concernant le flux de travail", explique De Kerf.

 

POSSIBILITES D'AMELIORATION ET DEFIS

Ces dernières années, on a réalisé plusieurs projets apportant de nombreux avantages spécifiques, mais bien sûr, il y a toujours une marge d'amélioration.

“Je pense surtout à une bonne collaboration entre la production et la maintenance, qui favorise la sécurité et l'efficacité. Nous avons déjà progressé avec nos collègues de la production, mais il est important de chercher constamment des améliorations dans ce domaine. Je vois aussi un potentiel d'amélioration dans un meilleur échange d'expérience entre les différents gestionnaires de maintenance, comme le fait de tirer des leçons des audits internes et externes, et l'adoption de 'bonnes pratiques', tant sur notre site que de manière globale."

Voir plus loin que l'enceinte de l'entreprise

“De manière générale, les principaux défis pour le futur gestionnaire de maintenance sont, selon moi: comment gérer la complexité croissante (p.ex. systèmes DCS), l'attention pour la sécurité, l'équilibre entre la pression des coûts et la disponibilité, et la législation croissante (normes et réglementation). En outre, je pense que le réseautage - comme cela se fait dans nos propres communautés - doit aller au-delà de l'enceinte de l'entreprise. Ce serait intéressant si les chefs d'entreprise qui travaillent dans cette zone portuaire avec des activités similaires, échangeaient leur expérience, p.ex. à propos des incidents de sécurité, d'une nouvelle législation ou d'audits par les autorités. En effet, il est toujours intéressant de réfléchir à ce qui se passe autour de sa propre entreprise. Sommes-nous en train de faire quelque chose de très innovant? Est-ce que cela cadre avec les tendances internationales?", conclut-il.

 

MARC DE KERF

Le gestionnaire de maintenance Marc De Kerf a un parcours original. Après avoir obtenu son diplôme A3 de mécanicien, il a décidé de décrocher un diplôme A2 en électromécanique. Ensuite, il est devenu ingénieur industriel en électromécanique puis ingénieur civil en mécanique électrotechnique.

De Kerf travaille chez BASF depuis 24 ans. Il a occupé au total quatre fonctions différentes. D'abord, il a travaillé comme assistant-ingénieur industriel pour l'activité éthylbenzène-styrène, qui venait d'être créée. Après une formation sur les turbines à vapeur et les turbocompresseurs à Ludwigshafen en Allemagne, il a lancé le service 'large rotating equipment' à Anvers. Plus tard, il est devenu responsable de la mise en place du module de maintenance dans le système SAP R/3 (nouveau à l'époque) et depuis huit ans, il travaille comme gestionnaire de maintenance.

Outre ses activités dans le groupe de chimie multinational, De Kerf est aussi secrétaire chez BEMAS, la Belgian Maintenance Association. Selon lui, cette association offre les meilleures possibilités de réseautage pour les gestionnaires de maintenance du pays.

Update: A Euromaintenance 4.0, Marc De Kerf a été nommé European Maintenance Manager of the Year 2018.