naar top
Menu
Logo Print
22/11/2018 - MARJOLEIN DE WIT-BLOK, ING.

L'ENTRETIEN DU MATERIEL LOURD CHEZ MAMMOET A SCHIEDAM

L'entretien prédictif gagne du terrain dans l'entreprise heavy lifting & transport

Le nom 'Mammoet' convient parfaitement pour une entreprise qui ne loue quasiment que du matériel gros et lourd comme des grues et des moyens de transport pour les gros projets. L'entretien de tout cet équipement est effectué sur place, mais aussi dans différents établissements, le plus grand étant le service technique de Schiedam avec ses 35 personnes. La plupart des techniciens de service sont polyvalents et peuvent se charger de tâches dans différents domaines: mécanique, logiciel/électrique ou hydraulique.

 

Une grosse partie du matériel lourd que Mammoet loue ou utilise, a un entraînement hydraulique
Une grosse partie du matériel lourd que Mammoet loue ou utilise, a un entraînement hydraulique

TOUTES LES JOURNEES SONT DIFFERENTES

Mammoet jouit d'une situation quasiment idyllique à Schiedam, au bord d'un canal emprunté par divers bateaux tout au long de la journée. Aucune journée, aucune heure, ne ressemble à la précédente.

“C'est pareil pour Mammoet", déclare Sven Krijgsman. Celui-ci est responsable de l'entretien de tout le matériel à Schiedam et malgré ses dix-sept ans de carrière, il compte toujours parmi les 'petits jeunes' de l'entreprise. “Nous effectuons des travaux sur du matériel particulier, généralement doté d'un entraînement hydraulique."

 

ASSORTIMENT

Le matériel que l'entreprise loue à ses clients du monde entier, est divisé en deux catégories: grues et matériel de transport. Les grues sont disponibles en version fixe et en version mobile à chenille. Le Mammoet Heavy Lift Terminal assure aussi le déchargement et le stockage provisoire des machines lourdes provenant entre autres des bateaux.

La division d'entretien à Schiedam effectue notamment l'entretien de Self Propelled Modular Transporters (SPMT)
La division d'entretien à Schiedam effectue notamment l'entretien de Self Propelled Modular Transporters (SPMT)

Sous l'appellation 'matériel de transport', on trouve aussi bien des remorques standard que des versions avec nettement plus de roues, voire des plate-formes complètes SPMT (Self Propelled Modular Transporter). Ces plates-formes de transport se composent de plusieurs modules avec quatre à six essieux (pouvant chacun porter jusqu'à 44 tonnes sur les plus gros modèles). Ces modules peuvent être connectés side-by-side ou tête-à-queue. Ils peuvent également être combinés avec différents systèmes d'entraînement et de commande. Comme les roues peuvent tourner à 360°, elles peuvent être commandées avec une grande précision dans n'importe quelle direction. En outre, elles peuvent varier en hauteur de 60 cm, si bien qu'elles peuvent rouler sous de lourdes charges puis soulever ces dernières de leur 'support' pour la suite du transport. En général, les SPMT sont utilisés pour le transport très lourd sur courte distance.

La troisième branche est celle de l'Auxiliary Equipment. On y trouve tout ce qui n'est pas grue ou moyen de transport, entre autres des power-packs hydrauliques, des vérins, des systèmes de portique, des treuils et différents outils. Cette catégorie n'est pas petite: elle compte 27.000 articles. Le matériel, petit ou gros, est en partie standard et est acheté chez les fournisseurs correspondants. Une autre partie - surtout les grosses machines - est spécifique au client et est développée pour des situations ou des missions uniques.

 

QUATRE DIVISIONS D'ENTRETIEN

Pour que tout fonctionne de manière fiable et sûre, Mammoet possède plusieurs divisions d'entretien dans toute l'Europe. Aux Pays-Bas, il s'agit de quatre points d'entretien à Velsen, Geleen, Assen et Schiedam. Les trois premiers ateliers emploient deux à quatre personnes, tandis que Schiedam travaille avec 34 monteurs. Krijgsman: “Outre dans nos propres ateliers, les entretiens et les certifications sont aussi régulièrement effectués sur place. C'est dû à la taille du matériel: il n'est pas facile à amener sur chantier, si bien que c'est soit une personne du fournisseur d'origine, soit quelqu'un de notre propre organisation qui fait le déplacement. Lorsque ce matériel est dans le coin par hasard, l'entretien s'effectue dans l'atelier propre."

 

MECANIQUE, ELECTRIQUE ET HYDRAULIQUE

Le plus gros défi pour le ST est la diversité de tout ce matériel. L'équipement standard est entretenu sur la base des prescriptions reprises par le producteur dans le manuel d'entretien. Mais les choses sont différentes pour les machines spécialement conçues: aucune procédure standard n'est disponible. Dans ce cas, on détermine en concertation avec le fournisseur quel entretien est nécessaire à quel moment.

“La plupart des monteurs sont universels", explique Krijgsman. “Cela signifie que pratiquement tout le monde est capable d'effectuer l'entretien mécanique, hydraulique, électrique ou logiciel. Cela implique aussi que nous avons formé la plupart de nos collègues en interne. Ces possibilités n'existent pas au sein de l'enseignement régulier; je ne connais aucune formation qui donne cette combinaison. Quant aux formations en hydraulique, elles sont plutôt rares. Bien sûr, tout le monde a une préférence ou une spécialité et nous en tenons compte, lorsque nous envoyons quelqu'un pour une panne ou un entretien."

 

STRATEGIE D'ENTRETIEN

Les stratégies d'entretien pratiquées par Mammoet sont diverses. L'entretien préventif comprend par exemple le contrôle et la certification d'outils, de grues et de vérins hydrauliques. Cela s'effectue en partie sur la base de la législation, mais on examine aussi de plus en plus souvent si le besoin en entretien réel correspond à la fréquence prescrite.

Krijgsman: “Avec un certain matériel, on sait clairement quand il faut un entretien ou un contrôle. Mais quid du matériel que l'on n'utilise que de manière très sporadique? Est-ce qu'on va le contrôler chaque année ou bien uniquement lorsqu'on va réellement l'utiliser? Ce type de décision est important dans le cadre de la maîtrise des coûts. A cet égard, la sécurité du matériel constitue la plus haute priorité. Nous travaillons presque tout le temps avec de grosses charges nécessitant des machines lourdes avec des installations hydrauliques puissantes et de l'huile sous haute pression. Le moindre problème à cet égard entraîne directement des coûts élevés au niveau du dommage matériel, sans parler d'éventuelles blessures."

 

Sven Krijgsman, responsable ST chez Mammoet

Sven Krijgsman, responsable ST chez Mammoet

ANALYSE D'HUILE

Une gestion intelligente de l'entretien s'effectue au niveau des nombreuses unités hydrauliques, présentes sur quasiment tous les équipements. Ainsi, Mammoet a commencé il y a déjà un certain temps à travailler avec des analyses d'huile effectuées par un labo externe. Les échantillons d'huiles indiquent s'il est nécessaire de remplacer l'huile ou non et reflètent l'état de l'appareil.

”Les echantillons d'huile refletent l'etat de l'appareil”

Krijgsman: “Lorsqu'une analyse apprend que l'huile est encore parfaitement en ordre et qu'il ne faut pas la changer, cela fait une énorme différence au niveau des coûts d'entretien. En effet, avec les gros équipements, il ne s'agit pas de quelques litres, mais de plusieurs centaines de litres à la fois. A côté de ça, il est possible que les résultats d'analyse indiquent quelque chose concernant certains processus d'usure dans votre système, ce qui vous permet alors d'agir avant que votre installation ne s'arrête." Pour arriver à une situation où vous pouvez réellement faire quelque chose avec les résultats, il faut un processus intensif, selon Krijgsman. “Cela commence dès la prise d'échantillons, où divers facteurs déterminent si les résultats sont bien représentatifs. La propreté de votre bouteille de prélèvement, le lieu de prélèvement, le fait que la machine vienne de tourner ou soit à l'arrêt depuis un petit temps, … Si tout cela n'est pas en ordre, les valeurs de laboratoire ne diront pas grand-chose. Depuis, nous sommes sur la bonne voie avec des feuilles de travail claires pour les monteurs, des codes-barres et une appli qui envoie uniquement une notification en cas de problème."

 

FAIRE PREUVE DE BON SENS

Ainsi, le ST de Mammoet agit à de nombreux endroits avec une maîtrise des coûts en faisant simplement preuve de bon sens. Par exemple, on demande aux opérateurs de ne pas déployer la grue, lorsqu'ils ne l'utilisent pas. Autrefois, ils le faisaient, lorsqu'ils travaillaient dans des régions froides afin de laisser la grue tourner en stationnaire et de garder la cabine bien chaude.

Krijgsman: “Nous avons placé de petits poêles afin que les gens aient un environnement de travail confortable sans devoir faire tourner un moteur V8."

 

L'EQUIPE

Krijgsman n'a pas à se plaindre de son personnel: “Nous avons une bonne équipe avec de nombreux monteurs, dont la majorité travaillent ici depuis longtemps. A cet égard, Mammoet est une entreprise originale. Soit on adore et on y reste toute sa vie, soit on part très rapidement. Je ne sais pas exactement à quoi ça tient, mais cela fait plaisir de voir que les gens qui partent, reviennent régulièrement. Et ils ont raison. C'est un beau métier! De plus, et je l'ai déjà dit souvent dans des interviews, quand on travaille chez Mammoet, on est souvent confronté à des choses qu'on ne voit pas tous les jours!"